AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Street Fighter III 3rd Strike Online Edition

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 41
Localisation : PARIS

MessageSujet: Street Fighter III 3rd Strike Online Edition    Ven 26 Aoû - 12:01

Après 10 années à squatter la programmation des plus grands tournois mondiaux dans sa version arcade, SFIII : 3rd Strike revient s'imposer sur consoles. Le retour du roi.

Difficile d'aborder avec un regard vierge de tout a priori un jeu comme Street Fighter III : 3rd Strike quand il s'agit de votre jeu de cœur, comme c'est le cas pour votre serviteur. Tandis que Capcom laissait la saga Street Fighter en sommeil pendant dix ans, 3rd Strike n'a jamais cessé de mobiliser des joueurs du monde entier. Bien sûr, la communauté du jeu n'a jamais été aussi importante que celle qui s'est constituée autour de Street Fighter IV. Mais elle a fait preuve d'une indéfectible loyauté et s'est même renouvelée au fil des années, bien que certains vétérans de la première heure soient toujours actifs en tournoi.

3rd Strike et ses fans fêtent leurs noces d'étain

Bref, à l'instar d'un Counter-Strike 1.6 ou d'un Starcraft premier du nom, Street Fighter III : 3rd Strike est devenu plus qu'un jeu. C'est un objet d'adoration dont les fans se sont emparés pour le faire vivre bien au-delà de tout ce que Capcom a pu imaginer. Le voir revenir aujourd'hui sur Xbox 360 et PlayStation 3 agrémenté de quelques sympathiques nouveautés et, surtout, de fonctionnalités online ravit non seulement les vieux briscards qui l'ont tant aimé sur CPS-3 mais peut aussi laisser espérer que de nouveaux venus s'entichent à leur tour de cet inestimable bijou.

Nous ne tarissons pas d'éloges sur ce jeu, peut-être est-il temps de vous expliquer un peu pourquoi. Street Fighter III : 3rd Strike se caractérise par un gameplay d'une sophistication rare. Sans doute ce que Capcom a produit de plus riche, fin et ouvert (que les pratiquants de CVS 2 ne m'en veulent pas trop).

D'une part, le système de jeu de 3rd Strike demeure sans pitié. Ne vous attendez pas à ce qu'il vous fasse la charité de tolérer une exécution imprécise à grand renfort de raccourcis scandaleux ou de valider une manipulation buffée quinze secondes en avance. Les timings sont relativement stricts, beaucoup plus que ce qu'ils sont dans SSFIV. Et pour ne rien arranger au sort des bourrins de service, l'absence d'auto-garde les dissuadera probablement de bourrer sur un pressing dans la garde. Une exigence qui réclame donc d'acquérir une certaine discipline de jeu.

Oui, 3rd Strike demande de la rigueur, mais puisqu'il ne donne aucune chance aux bourrins moulinant du shoryûken à la one again, il vous évitera par là même bien des crises de nerfs devant votre écran. Même chose en ce qui concerne le pif de Super à la relevée. Les Super Arts de 3rd Strike ne sont pas les Ultra Combos de SSFIV, vous n'avez donc pas à craindre de voir votre savant mix-up anéanti par une attaque surpuissante exécutée à l'aveugle en espérant que ça passe.


« Beaucoup plus encore que dans SSFIV, le hit confirm est un réflexe essentiel dans 3rd Strike »

Et puis, il y aussi la question du rythme. Dans Super Street Fighter IV, la plupart des combos se réalisent en respectant un certain rythme dans la pression des touches, ce qui peut d'ailleurs parfois donner le sentiment d'exécuter une simple routine de jeu. Dans 3rd Strike, bon nombre d'entre eux requièrent de brusques changements de rythme. De sorte que leur réalisation se révèle moins aisée que dans SSFIV mais aussi plus gratifiante et, dans une certaine mesure, plus stimulante.

Et puisque nous parlons « combos », l'un des éléments clefs dont il vous faudra impérativement acquérir la maîtrise est le hit confirm. Beaucoup plus encore que dans SSFIV, le hit confirm est un réflexe essentiel dans 3rd Strike. Pour faire simple, il s'agit d'exécuter un coup spécial ou une Super après avoir touché l'adversaire avec un coup normal. Toute la difficulté de la chose consiste à juger en une fraction de seconde si oui ou non le coup porté a bien touché avant d'exécuter, tout aussi rapidement, la manipulation du coup spécial ou de la furie. En cas de mauvais jugement, le confirm sera bloqué par la garde de l'adversaire et vous serez alors exposé à une sévère punition, particulièrement dans le cas d'une Super.

On parry que je te bourre ?

La richesse du système de jeu de Street Fighter III : 3rd Strike Online Edition tient également à la quantité d'options qui s'offrent à nous grâce au parry ou blocking. Plutôt que de simplement bloquer un coup adverse avec sa garde, ce système permet de le parer sans perdre de vie ni souffrir du blockstun et donc de riposter immédiatement.

Le parry est d'abord une option défensive. Seulement, il est vital de ne l'utiliser qu'à bon escient, car en cas d'échec son exécution nous expose à un coup encaissé. En effet, un parry consiste à presser la direction avant ou bas, selon la hauteur de l'attaque, au moment de l'impact.

Mais il peut être utilisé durant des phases offensives en anticipation d'une attaque adverse. L'exemple le plus commun étant de sauter sur un Ryu en phase de relevée en anticipant un shoryûken. Dans un cas comme celui-ci, un parry réussi offre une opportunité de passer de gros dégâts gratuitement.

Et puis 3rd Strike est un jeu ou le mind game constitue un concept charnière et ce, une fois de plus, en bonne partie grâce au système de parry. Les phases de relevée - en particulier dans le coin - sont des moments de tension extrême pour le joueur acculé comme pour l'assaillant. Car le second dispose de nombreuses options pour manger le cerveau de son adversaire - au rang desquels on trouve un Universal Overhead bien pratique - tandis que le premier peut renverser la situation avec un parry bien jugé. Même chose en ce qui concerne la gestion des distances et le jeu de footsies, essentiels à travailler pour assurer une bonne défense et surprendre l'adversaire en attaque. 3rd Strike est un jeu où le mouvement et la maîtrise de l'espace sont vitaux et complémentaires.

« En dépit de sa richesse folle et de son exigence, 3rd Strike n'est absolument pas ce jeu réservé à une élite et totalement fermé aux débutants comme on peut l'entendre ici ou là »

Nous pourrions continuer à vous parler de l'excellence du système de jeu de 3rd Strike pendant d'interminables paragraphes. Mais nous n'irons pas plus loin dans le détail. Sachez simplement qu'en dépit de sa richesse folle et de son exigence, 3rd Strike n'est absolument pas ce jeu réservé à une élite et totalement fermé aux débutants comme on peut l'entendre ici ou là. La marge de progression qu'il offre est énorme et il faudra s'investir sans ménagement pour se forger un bon niveau, mais quel plaisir !

Voilà pour l'essence du jeu. Mais nous ne parlons pas ici de la version CPS-3 sortie il y dix ans. Avec cet Online Edition, Capcom propose un 3rd Strike largement étoffé par rapport aux précédentes versions console. D'une part, l'éditeur propose une série d'épreuves focalisées sur la maîtrise du parry et quelques combos plus ou moins utiles en match pour chaque personnage.

Les épreuves de parry auraient certes mérité d'être plus nombreuses mais s'avèreront particulièrement utiles au débutant. Capcom a d'ailleurs eu la bonne idée de proposer le fameux « Evo moment #37 » opposant Daigo Umehara et Justin Wong en guise de dernière épreuve.


Contenu et online pas tout à fait à la hauteur

Du côté des épreuves de combo, on en compte cinq ou six par personnage. Certains vous seront très utiles en match, d'autres ne présentent pas d'autre intérêt que celui de la performance. Là encore, on regrette que Capcom n'ait pas un peu plus étoffé ces épreuves car, au bout du compte, elles ne permettent pas vraiment de se familiariser avec le casting du jeu. Autre petit reproche : certains combos particulièrement délicats auraient mérité d'être un peu mieux expliqués. On pense notamment à cette épreuve de Makoto dont la réussite dépend entièrement du kara-fukiage, une manipulation très difficile à maîtriser qui n'est absolument pas mentionnée dans la liste des commandes. Ceci étant dit, ce copieux menu vous occupera un bon moment si vous visez les 100% de réussite.

On compte également quelques Épreuves Handicap nous imposant des conditions de plus en plus défavorables pour arracher la victoire. Un exemple : la dernière épreuve de ce mode nous impose de vaincre notre adversaire avec une jauge de vie complètement épuisée et ce, en mode de difficulté le plus élevé. Autant vous dire qu'il y a de quoi suer. Enfin, des Défis nous sont lancés pendant les matchs, seul ou en versus, qui consistent à réaliser une action un certain nombre de fois. Cinquante parry désespérés, deux cents coups EX, vingt-cinq taunts, cent super finish en sont quelques exemples. Chaque défi propose plusieurs niveaux et il est possible d'en afficher une liste sur les bords de l'écran pour les voir s'actualiser au fil du match.

Toutes ces épreuves et défis, en même temps que l'accumulation de matchs, viennent créditer une réserve de points qu'il sera ensuite possible de dépenser en bonus divers et variés : artworks des personnages, panorama des décors, musiques remixées ou encore séquence d'introduction originale. On apprécie enfin la possibilité de débloquer un set de couleurs supplémentaire par personnage en terminant le jeu avec celui-ci.

Mais l'argument majeur de cette réédition - au-delà de sa fidélité à la version arcade - c'est bel et bien le jeu en ligne, comme l'assène le titre du jeu. Afin de garantir un online de bonne facture, Capcom a fait l'acquisition du netcode GGPO. Sans entrer dans le détail, la force de GGPO est qu'il corrige, d'une certaine manière, le lag inhérent au jeu en ligne. Mais qu'en est-il dans les faits sur 3rd Strike Online Edition ? Et bien, dès lors que votre adversaire se présente avec une bonne connexion, la plupart des matchs se déroulent sans aucun accroc. Il peut arriver que malgré d'excellentes conditions quelques saccades se fassent sentir, mais cela arrive assez rarement. À noter qu'un petit passage par les options pour régler le délai de GGPO peut résoudre ce genre de micro-problèmes.

« Impossible de connaître la nationalité de son adversaire, son niveau ni même la qualité de sa connexion avant de rejoindre sa partie »

Bref, le jeu en ligne s'avère globalement stable. En revanche, les options de ce mode laissent clairement à désirer. La recherche d'adversaires est à ce titre particulièrement décevante. Impossible de connaître la nationalité de son adversaire, son niveau ni même la qualité de sa connexion avant de rejoindre sa partie. Mais pourquoi Capcom n'a-t-il pas tout simplement réutilisé ce que propose Super Street Fighter IV : Arcade Edition ?! On privilégiera donc plus volontiers le matchmaking d'amis et son option rematch enfin présente.

Enfin, nous terminerons cette critique déjà trop longue par un point sur la réalisation de cette réédition. Le passage d'un jeu comme 3rd Strike sur écran LCD laisse forcément des séquelles et Capcom a tenté de les atténuer par l'usage de filtres laissés au choix du joueur. Si votre écran est de bonne facture, vous serez en mesure d'obtenir un résultat convenable. Bien entendu, le jeu ne sera jamais aussi beau que sur une télévision à tube cathodique, mais cela reste un moindre mal. Quant aux extraordinaires animations du jeu, elles n'ont évidemment rien perdu de leur superbe.

Côté son, l'usage d'un ampli permet d'apprécier le travail de remastering réalisé par Capcom. Les bruitages ont plus de punch et les digits nous ont paru beaucoup plus clairs. Quant aux musiques, si les pistes originales sont toutes disponibles par défaut - et quelle OST mes amis ! - les remix devront être acquis en déboursant des points gagnés en combattant. Leur qualité est très variable : certains sont particulièrement réussis - on pense notamment aux thèmes d'Elena, Sean / Oro ou encore au remix très dubstep de celui de Gouki (et d'autres franchement ratés) Q, Urien, Chun-Li ou encore Ryu. Certains fans ne pardonneront probablement jamais le compositeur Simon Viklund...

Conclusion

Pour être tout à fait honnêtes, nous attendions plus de cet Online Edition : plus de décors, plus d'épreuves et un mode online beaucoup mieux pensé. Mais au bout du compte, comment ne pas craquer pour pareil chef d'oeuvre ? Capcom offre tout de même un contenu intéressant à parcourir, un jeu en ligne solide à défaut d'être très complet, bref déjà suffisamment de bonnes choses pour enrichir un titre déjà immense. Street Fighter III : 3rd Strike est, de notre point de vue, le meilleur opus de la saga. Alors si vous vous sentez attiré par ce titre, ne vous laissez pas décourager par tout ce que l'on peut lire et entendre à son propos. Certes, le jeu est exigeant et progresser vous demandera beaucoup d'investissement. Mais si 3rd Strike en demande tant, c'est parce qu'en contrepartie il en a autant à offrir. Alors, à ceux qui nous rejoindront : « Welcome to the world of Street Fighter III, prepare for battle ! ».


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 41
Localisation : PARIS

MessageSujet: Du contenu qui sent le bison pour Street Fighter III : 3rd    Ven 2 Sep - 9:29


Disponible depuis huit jours, Street Fighter III : 3rd Strike Online Edition s'apprête déjà à faire dans le contenu additionnel. Le site Capcom Unity nous révèle en effet l'existence d'un pack intitulé "Colour Pack 1" qui serait prévu pour la semaine prochaine. Ce DLC contiendrait sept nouvelles couleurs de costumes pour chacun des personnages, pour un tarif qui devrait tourner autour des 240 MS Points.

Mais ce n'est pas tout, le site dédié à la firme nippone évoque également l'existence de deux autres contenus nommés "Match Pack" qui sont en réalité des séquences de gameplay tirées du tournoi "Fight the Future où seize des meilleurs joueurs de Street Fighter III : Third Strike se sont affrontés. Si aucun prix n'est pour le moment évoqué, on espère que de tels packs seront offerts à la communauté de joueurs.

Pour finir, un "Music Pack" devrait également débouler sur le marché dans les mois qui viennent en proposant des thèmes musicaux issus de Street Fighter III : New Generation et Street Fighter III: Second Impact. Là aussi aucun prix n'a été suggéré, même si pour le coup on doute de sa gratuité.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Street Fighter III 3rd Strike Online Edition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Racing Project :: Xbox live :: Les prochaines sorties de jeux-
Sauter vers: